mardi 5 février 2008

La femme idéale selon Marco Angostini



Salut Bernard, Permets-moi de répondre à une question que tu ne m’as pas posé.Ta réflexion m’a fait réfléchir à mon tour. En ce qui me concerne, plus que la difficulté de définir et même de trouver la femme idéale, c’est de la conserver dans cet état qui me semble une impossibilité. Une sorte de division par zéro. Je rencontre souvent la femme idéale, mais elle ne demeure telle que pour quelques, instants, heures, jours, voir semaines. Peut être dois-je comprendre que la femme idéale existe mais que je dois la voir comme une sculpture de glace qui une fois apportée dans le monde chaud de l’amour, de la passion, de la construction, fond ne nous laissant qu’avec une flaque d’eau et des souvenirs. Je prends ma part de responsabilité c’est très probablement moi qui est amoureux de l’amour et non du sujet. C’est probablement moi qui confonds le fantasme et la réalité. Sisi l’impératrice ( du moins celle interprétée par Romy Schneider ) est, pour moi, la femme idéale car elle n’existe pas et elle n’aura jamais à le prouver.Cela dit, dans un discours moins décousu, je peux te dire que sans la connaître, justement, pour moi, ce qui se rapproche le plus de la femme idéale ( tu pourras la disséquer pour isoler les éléments du pourquoi ) serait Rania Al-Abdullah de Jordanie. Simplement écrire son nom me donne des sensations uniques… dumoins pour l’instant.Pardonne-moi cette réponse impromptue et non réclamée. Bonne journée.
Marco

Aucun commentaire: